Aide en ligne RDV téléphonique gratuit Devis sur mesure

Vietnam - Cambodge - Laos - Thaïlande - Birmanie

Ligne d'assistance (24h/24): +84 912 264 631
Voyager avec le sourire et sans soucis !

Une vraie jungle

Confirmation de Pierre Marie : « Quand on est issu d’un milieu réellement dysfonctionnel, on est souvent soi-même trop marqué par la folie ambiante pour pouvoir prendre du recul ou pour en par-ler. » Critiquer sa famille ne sert-il qu’à s’affirmer? Juger les siens n’a-t-il pour but que de trouver sa place au soleil? Certes, non ! Si nous nous présentons comme des survivants, comme des Rambo qui auraient subsisté à une saison de Koh-Lanta, c'est que la famille est... une vraie jungle ! « Aussi normale soit-elle, elle est toujours un peu folle, poursuit Serge Hefez. C’est d’autant plus vrai aujourd’hui. Autrefois, les clans étaient plus vastes, on faisait moins attention aux enfants. De nos jours, la famille est nucléaire, il y a peu d’enfants, on choisit d’en avoir, les parents vivent plus longtemps. » Bref, la tribu moderne se révèle un vase clos, un bocal un rien étouffant, où l’on s’examine sans cesse les uns les autres. Surtout, selon le thérapeute, c’est l’amour qui régit les rapports. Il n’existe plus de liens institués, immuables, qui tiennent le clan et auxquels on se doit d’obéir. « On ne respecte plus son père ou son frère aîné parce qu’il faut le faire, complète-t-il. On peut choisir d’aimer ou pas ses parents, ses frères, ses sœurs. C’est la dimension affective qui prime, et non la tradition. » Dans ces conditions, nous sommes sans cesse obligés de réévaluer l’autre, de le soumettre à notre jugement pour savoir s’il mérite toujours notre affection.
 
Qui est le plus « schizo », le plus « maniaque », le plus « névrosé » ? Dans cette avalanche de termes, on peut voir un effet de la culture psy qui s’est considérablement démocratisée ces dernières années. Mais cette tendance à comparer ses névroses est aussi l’expression de la rivalité éternelle qui se joue dans les familles. « Même dans les fratries qui n’ont apparemment aucun problème, il existe des rapports de concurrence, de jalousie extrêmement forts et qui s’expriment durant toute l’existence », précise Sylvie Angel. Dans cette optique, plaindre un frère ou une sœur, commenter sans fin ses problèmes psychologiques, c’est encore, d’une certaine manière, chercher à régler des comptes, à avoir l’avantage. Confirmation de Laurent, 41 ans : « J’ai longtemps aimé dire que mon frère était un peu autiste, qu’il avait du mal à sortir de lui-même, qu’il avait été trop couvé par notre mère. Mais, si je creuse en moi-même, je dois avouer que je lui en veux surtout d’avoir été son chouchou, d’en avoir tiré de la force et de se débrouiller mieux que moi ! » Eh oui, derrière notre commisération, il y a souvent une jalousie à fleur de peau.
 

Pourquoi nous ?

  • Agence locale - sans intermédiaire
  • Conseillers locaux à votre écoute
  • Voyage authentique/ hors des sentiers battus
  • Disponible 24/7
  • Réponse prompte
  • Engagements qualité
  • Sérénité et garanties
  • Flexible et personnalisé

On parle de nous

Découvrez les témoignages de nos voyageurs. Ils reviennent de voyage et vous font part de leurs avis et de leurs impressions.

Recommandée sur





Unique chez nous

  • Offre de la lettre approuvée de visa délivré à l'arrivée pour tous les clients
  • Acceptation du paiement en ligne, très commode.
Votre conseiller en voyages vous répondera sous 24 heurs
Votre conseiller en voyages vous rappelle à la date et à l’heure de votre choix